Quel Bath, l'Emile!
Par Anna Morfoze



"Oh purée quelle génisse !
Les fouilles sont pour moi une vraie quête :
Pierres fines, urnes banales, site à batailles...
J'aime biner avec la serpe,
La bêche pleine de fleurs quand le vent siffle...

Sur la butte, je me tâte le pouls:
Quel émoi dans les friches !
J'ai geint dans le vallon réduit par les sondeurs,
La bouche pleine de vase.
Quelle vue, et quel bocage, hein?

Au banquet des fraudeurs, ce compère a bonne bouille:
La mine partiale, il s'est fait dénoncer en ne s'enfuyant pas
Et menacer de foudres sur le tard.
Ils pensaient l'acculer mais jamais il n'a crié l'aveu,
Même abîmé par les luttes,
Ou empâté par la bile.

"Mets les roupies sur les tablettes:
C'est mon prix, venez!
Je brique et taisez-vous!
Je veux sceller le trou avant la fondation
Et bouchez-moi le tout.
Ces fonds ne valent pas une rente,
Malgré les dons coûteux.

Doute et foi...
Mythes abolis...

OUI, Emile est notre pote !

 

retour à
musiques de films